lundi 9 avril 2012

Recrutement: avoir à «se vendre» ou «se vanter» est-il nécessaire?

 

image

 

L’année dernière, j’ai réalisé une série de deux billets (ici et ici) sur la rédaction d’une lettre de présentation. En commentaire à l’un de ces billets, MJ écrivait :

« Par contre, et cela est probablement très “féminin”, j'ai toujours de la difficulté avec le fait de “me vendre”, par rapport à “me vanter”. Peut-être aborderez-vous ce point dans le prochain billet? »

Avec, disons-le, plusieurs mois de retard, j'ai le plaisir de donner mon point de vue à ce sujet.

Réglons tout de suite la question de la sémantique afin de bien circonscrire le réel malaise. Selon le Wiktionnaire, se vanter est l’action de :

« S’attribuer des qualités, des mérites que l’on n’a pas. »

La vantardise, en raison sa définition, recèle une dose d'exagération. Le vantard tente de convaincre son interlocuteur, en l’occurrence le recruteur, en utilisant plus ou moins de faussetés dans son argumentation. Pour reprendre une expression bien connue…il beurre la tartine!

Vous conviendrez avec moi que ce n’est sûrement pas la voie à emprunter et encore moins ce qui est exigé de faire lorsque l’on offre ses services à un employeur.

Voilà donc qui règle le cas de l’idée selon laquelle il est nécessaire de « se vanter » pour obtenir un poste.

Le malaise, pour certaines personnes, provient de la difficulté qu’ils ont, de se promouvoir, de parler de leurs réalisations, de faire valoir leur expérience, bref, de parler d’eux.

Ils ont « l’impression » de se vanter, et ce, même si ce qu’ils avancent est la stricte vérité, sans aucune exagération et qu’à ce titre, on ne puisse parler ici de vantardise.

D’autres diront qu’ils ont à « se vendre », ce qui n’est guère mieux quand on pense à la mauvaise réputation qu’ont les vendeurs dans notre société. L’idée d’en être rendu au même point que le nettoyeur de tapis qui sollicite les propriétaires de résidence avec planchers de bois n'a rien de très réjouissant....

Bref, pour certains types de personnalité, avoir à se mettre de l’avant de cette façon et faire valoir sa propre candidature n’est pas naturel, et ce, bien qu’ils seraient probablement excellents à promouvoir la candidature de quelqu’un d’autre.

N’étant pas coach ou bien psychologue je suis bien mal placé pour vous aider à dépasser cette première réaction naturelle. Par contre, peut-être que ma conception du recrutement vous réconciliera un peu avec le processus.

Le processus de recrutement n’a rien à voir avec la vantardise. L’organisation recherche un profil précis pour un poste ou un mandat précis. Le recruteur recherche des compétences, une personnalité, un système de valeurs, certains types d’expertise, des réalisations précises, etc. il a un « casting » bien clair en tête.

En tant que chercheur d’emploi, vous avez la responsabilité, dans un premier temps, de faire vos devoirs et découvrir ce qui est effectivement recherché comme profil. Si l’emploi vous intéresse, vous aurez la tâche de convaincre le recruteur que vous êtes LE candidat qui colle le mieux au profil voulu.

Vous développerez votre argumentaire en fonction de ce profil en identifiant chacun des éléments recherchés et en démontrant à l’entreprise de quelles façons, concrètement, vous y répondez, et ce, pour chacun de ces éléments.

Pas question de se vanter ici en gonflant vos résultats, en inventant des diplômes ou en exagérant vos réalisations. Si vous le faites, vous obtiendrez peut-être le poste, mais vous vous pénaliserez vous-même comme je le mentionnais dans ce billet.

Dans ce contexte vous devrez effectivement « vendre » votre candidature dans le sens où la vente est un exercice de persuasion. Vous croyez toujours ne pas être un « vendeur »? Vous avez encore l'image du nettoyeur de tapis en tête? Alors, pensez à votre journée jusqu’à présent et comptez le nombre de fois où vous avez tenté de persuader quelqu’un sur n’importe quel sujet. Ça peut être votre conjoint, vos enfants, un patron, un collègue, un fournisseur…..

Convaincu maintenant?

Le processus de recrutement demande d’effectuer l’adéquation entre ce qui est recherché et ce qui est offert. Votre rôle est de mettre en lumière tout ce qui est offert (vous) afin de favoriser la connexion avec ce qui est recherché (le poste).

Soyez authentique, sincère, préparé, déterminé et passionné. Soyez tout ça, mais, ne soyez, surtout pas……vantard.

Source de l'image: Vincent Guillocher

 

Publier un commentaire