mercredi 21 mars 2012

Le gestionnaire intermédiaire: gardien de la cohérence organisationnelle?

 

image

C’est connu, le gestionnaire généraliste de niveau intermédiaire est telle la tranche de jambon dans un sandwich. Coincé entre la haute direction et les membres de son équipe il doit temporiser, filtrer et arbitrer les exigences, les demandes et les attentes des deux groupes.

Ce dont on parle moins, c’est qu’il doit aussi gérer la cohérence organisationnelle mise à mal par des partenaires internes qui lancent des signaux non alignés ou pires, carrément contradictoires.

C’est en quelque sorte la conséquence de multiples fonctions-conseils ultraspécialisées au sein d’organisations où l’alignement stratégique et/ou l’intégration ne sont pas optimaux. Voyons précisément de quoi il en retourne à l’aide d’un exemple concret.

Vous êtes le gestionnaire d’une équipe de développement à l’intérieur d’une grande organisation. Plusieurs partenaires internes demandent à vous rencontrer ou à rencontrer votre équipe afin de discuter de certains sujets. Il peut s’agir de :

- Une conseillère ressources humaines qui vous propose un nouveau processus afin de gérer les talents et la relève au sein de votre équipe;

- Des chefs de produits qui tentent de vous influencer afin de prioriser un projet qui bonifiera un de leur produit qui bas de l’aile.

- Un conseiller en santé-sécurité qui aimerait faire un diagnostic de risque dans votre département afin de resserrer les normes dans un processus précis.

- Un gestionnaire responsable de la qualité exigeant l’implantation de nouveaux standards;

- Un contrôleur vous demandant de réduire certains coûts;

Etc…etc..

Il est possible d’énumérer des centaines d’exemples de ce type qui sont toutes des demandes tout à fait légitimes.

Par contre, qui s’assure de la cohérence et de l’alignement de toutes ces demandes? N’est-ce pas cela que l’on nomme la gestion des paradoxes?

Le spécialiste en ventes et marketing se soucie-t-il de l’impact de certaines normes de qualités, légales ou de conformité sur la capacité de votre équipe à effectuer plus de ventes.

La responsable des normes de sécurité est-elle au fait qu’une augmentation des contrôles pourrait avoir un effet négatif sur le climat de travail et la mobilisation?

Le directeur financier est-il sensibilisé que des compressions dans certains coûts pourraient mettre en péril l’application rigoureuse de normes de qualité?

Pire, les objectifs de ces conseillers les incitent-ils à être ouverts à ces paradoxes ou les enferment-ils davantage dans leur spécialité? Par exemple, un conseiller en prévention de la fraude interne ayant comme objectif principal la diminution de ce type de fraude sera-t-il ouvert à prendre en compte l’impact négatif sur le climat de l’augmentation de normes et de contrôles?

C’est donc au gestionnaire généraliste intermédiaire que revient la délicate tâche de doser, de nuancer, de filtrer et de traiter ces informations afin de livrer un message cohérent au membre de son équipe. C’est à lui que revient la responsabilité de trouver le juste équilibre entre les différents paradoxes auxquels il est soumis. S’il ne fait pas cet arbitrage, son équipe recevra des messages contradictoires qui pourraient la paralyser.

Dans une organisation, il y a toujours certains pôles qui sont dichotomiques et, dans ce contexte, le gestionnaire doit communiquer un message cohérent et clair. Comment réaliser cet arbitrage?

Une méthode efficace est de s’imprégner de la vision, de la mission et des valeurs de l’organisation. De bien comprendre les enjeux stratégiques de l’entreprise et ainsi de trouver les actions/méthodes les plus adaptées à la situation et donc, de déterminer une communication la plus parfaitement alignée sur l’organisation.

Il est aussi possible de créer une matrice de décision qui permettra de fournir un pointage à chacun des scénarios envisagés afin de tester la robustesse de cette solution au regard de l’alignement stratégique.

Peu importe la méthode utilisée, ce qui est primordial, c’est d’être le gardien de la cohérence organisationnelle et ce n’est pas une mince tâche, c’est même, pratiquement, un art!

C’est maintenant à vous de vous exprimer, comment vous assurez-vous de livrer un message cohérent aux membres de vos équipes?

Source de l'image: Sandwichgirl

Publier un commentaire