mercredi 4 février 2009

Un nouveau sport: le mitraillage de mise en candidature.

job

J’entretiens avec l’Internet une relation amour/haine.

J’aime l’abondance d’informations que procure le web.

Je hais le spam.

J’adore l’efficacité du courriel.

Je hais les virus, les trojans, le phishing et autres menaces.

J’adore l’interactivité du web 2.0

Je hais de plus en plus, l’utilisation du web pour se trouver du boulot……..

Pourquoi?

Tout simplement parce qu’avec les sites d’emplois il est maintenant possible de se créer un profil, sauvegarder un modèle de lettre de présentation en plus de différentes versions de son CV et ainsi pouvoir pratiquer un tout nouveau sport soit le mitraillage de mise en candidature.

Ce sport permet à ses adeptes d’effectuer un nombre record de mise en candidature à l’intérieur d’un temps limite sur de simples clics de souris.

Par la suite, il suffit d’attendre les appels et de se questionner a posteriori sur l’emploi en question, la localisation de l’entreprise ou toute autre question essentielle à un choix de carrière éclairé.

J’aime la technologie, je l’adore même…..mais des fois technologie et pénurie de main-d’œuvre créent un mélange indigeste.

Dans le bon vieux temps, avant de postuler sur un emploi il fallait remettre son CV à jour, éplucher les journaux, rédiger une lettre de présentation soignée en lien avec le poste en utilisant une dactylo et poster le tout. En d’autre terme, c’était long et fastidieux mais ce processus avait le mérite de créer un ticket modérateur. Avant de perdre tout ce temps, nous nous questionnions sur la pertinence du poste, nos intérêts, nos compétences, la localisation, l’horaire, etc..

Maintenant ce type de considérations est tout simplement…folklorique.

Ces milliers de candidatures doivent être traitées, classées, priorisées, répondues. Ce traitement à un coût mais nos mitrailleurs professionnels ne s’en font pas pour si peu.

Encore cette semaine je reçois la candidature d’une personne relativement à un poste vacant dans mon équipe. Nous contactons le candidat afin de fixer une première entrevue. Le candidat accepte. Lors de cet appel nous sommes à trois semaines de la date prévue pour la rencontre. La veille de l’entrevue la personne nous contacte afin de se désister car il vient de regarder et s’aperçoit que l’entreprise est trop éloignée de son domicile??!! Je conviens qu’avec la dérive des continents les distances changent mais quand même! Et si ce n’était qu’un cas isolé……

Drôle de société. Un manque flagrant de respect à mon sens. À l’inverse, une entreprise si peu respectueuse serait rapidement pointée du doigt.

Et je ne vous parle pas du nombre effarant de candidats qui nous envoient des lettres de présentation nous entretenant sur leur rêve de travailler pour………nos concurrents??!!

De grâce…prenez au moins le temps de vérifier le nom de vos fichiers avant d’appuyer sur «send».

Il y a une dizaine d’années, de telles candidatures auraient pris le chemin de la corbeille sans autre cérémonie. Le contexte actuel du marché de l’emploi nous oblige à diminuer nos attentes à cet égard. C’est malheureux mais c’est ainsi.

La bonne nouvelle c’est que ceux qui utilise présentement une démarche rigoureuse, structurée et sérieuse de recherche d’emploi partent largement gagnants. De tels candidats se font de plus en plus rares, il est donc très facile de se démarquer dans cet univers où le nivellement par le bas, le manque de sérieux et de préparation devient de plus en plus la norme. Prenez en bonne note, qui sait, vous décrocherez peut-être l’emploi de vos rêves de cette façon.

 

Publier un commentaire