dimanche 21 décembre 2008

L’itinéraire des cent premiers jours d’un nouveau gestionnaire (1).

promotion La lecture de l’article intitulé: «Amadouer une équipe hostile» paru dans le magazine Affaires Plus du mois de janvier 2009 m’a inspiré l’idée de ce billet. L’article traite spécifiquement de l’arrivée d’un nouveau gestionnaire au sein d’une équipe n’étant pas nécessairement favorable à sa venue. Si le sujet vous intéresse, une lecture de l’article vous présentera les différents trucs ainsi que les pièges à éviter.

Pour ma part, j’aimerais traiter du sujet mais sous un angle différent.

Vous venez d’être nommé à la tête d’une équipe à titre de gestionnaire. Comment agissez-vous au cours des 100 premiers jours en poste? J’ai souvent eu l’occasion d’observer l’arrivée de nouveaux gestionnaires et je puis vous confirmer que les erreurs sont fréquentes. Pourtant, les 100 premiers jours en poste sont souvent les plus importants afin d’affirmer votre leadership et votre crédibilité. Durant cette période, le moindre de vos gestes sera observés, analysés et commentés. Comment rallier votre équipe derrière votre vision? Ci-bas, quelques conseils ayant fait leur preuves.

1- Compréhension du mandat.

Avant même d’accepter l’emploi, il importe de bien comprendre le mandat qui vous est confié. N’hésitez pas à questionner votre nouvel employeur à ce sujet. Quels sont les limites du mandat, la mission de l’organisation, sa vision, ses valeurs? Quel est l’historique du service au cours des dernières années? Ses succès, ses difficultés? Quel sont les objectifs à réaliser, etc.

Il arrive que l’on veuille escamoter cette partie de peur d’indisposer notre employeur éventuel. Fausse perception selon moi. Tout au contraire, votre employeur devrait être plutôt impressionné par votre rigueur et votre professionnalisme. En outre, les réponses à ces questions vous permettront de prendre une décision éclairée quant à l’acceptation ou non du mandat. Dans l’affirmative vous aurez au surplus, une mine d’informations essentielles à la réussite de votre mandat.

Est-il pertinent de demander des informations concernant les employés qui seront sous votre direction?

Il existe deux écoles de pensée à ce sujet. Pour ma part je vous suggère de poser des questions générales sur le climat, la satisfaction et la mobilisation de l’équipe. Par contre, je vous déconseille de poser des questions spécifiques sur les employés. Pour ma part, je préfère ne pas avoir d’information afin de ne pas me faire influencer sur les perceptions ou sur la réputation. J’aime me faire ma propre idée en fonction de ma propre expérience avec chacun des employés sous ma direction. Dans la même veine, j'évite de consulter le dossier des employés afin de ne pas «contaminer» ma perception.

2- Petites pantoufles plutôt que gros sabots.

Les 60 premiers jours, ne faites rien! Ou plutôt évitez d’arriver avec vos gros sabots afin de tout chambouler/modifier rapidement. Utilisez cette période afin de poser le meilleur diagnostic possible. Ainsi vous serez à même de gérer les modifications à apporter de la meilleure façon qui soit.

Écouter, écouter et écouter, tel sera votre mantra durant cette période. Vous avez besoin d’un maximum d’informations et vos troupes sentiront que leur opinion compte et que vous vous intéressez à eux. N’oubliez pas que la vie existait avant votre arrivée….;)

La suite de ce billet, mardi le 23 décembre….

Publier un commentaire