jeudi 28 mai 2009

Le diagramme d’Ishikawa

Ishikawa

Lorsque l’on implante une approche d’amélioration continue au sein d’une organisation et particulièrement lorsqu’il est question d’optimisation des processus nous sommes supportés par une kyrielle d’outils afin d’être en mesure de franchir les différentes étapes.

Ces outils ont été initialement conçus pour effectuer la gestion de la qualité mais la beauté de la chose c’est qu’il sont aussi très utiles comme outil de gestion de façon plus globale.

C’est le cas notamment du diagramme d’Ishikawa qui fut élaboré par Kaoru Ishikawa. L’outil recense les causes aboutissant à un effet. Son analyse permet une aide à la décision pour, soit corriger un fait existant, soit la mise en place d'un projet.

Personnellement je m’en sers régulièrement afin d’identifier les causes réelles à une problématique. L’outil permet une analyse, en équipe très intéressante en lien avec un problème à résoudre et amène l’équipe à se poser les vrais questions et, surtout, à amener de la rigueur dans l’analyse sur des faits réels et non pas sur des perceptions ou des préjugés.

Pour utiliser le diagramme d’Ishikawa rien de plus simple. Le diagramme est en forme d’arêtes de poisson. La tête représente l’objectif à atteindre ou le problème qui doit être réglé.

Sous la forme d’un objectif à atteindre nous rechercherons les causes pouvant empêcher la réalisation de l’objectif.

Dans le cas d’un problème à solutionner nous rechercherons les causes du problème.

Les arêtes du poisson représentent les différentes catégories auxquelles seront attribuées les causes qui seront identifiées.

Les cinq catégories sont:

  • Matière : Les matières premières et plus généralement les inputs du processus;
  • Matériel : Concerne l'équipement, les machines, le matériel informatique, les logiciels, et les technologies;
  • Méthodes : Les méthodes de travail, les processus actuels;
  • Main-d'œuvre : Tout ce qui concerne les ressources humaines;
  • Milieu : l'environnement, le positionnement, le contexte;
  • Mesure: Standards, indice de mesure, sondage;

Adapté de Wikipedia.

 

image

Exemple d’un diagramme d’Ishikawa.

 

Pour bâtir le diagramme:

  1. Dessinez le poisson sur un tableau;
  2. Déterminez le libellé devant se retrouver à l’intérieur de la tête de poisson;
  3. Demandez à l’équipe d’identifier les causes du problème en utilisant une technique de remue-méninge telle que celle sous le lien précédent;
  4. Regroupez et classifiez les différentes causes sous les catégories correspondantes;

Une fois le diagramme complété vous aurez une bien meilleure idée des causes sous-jacentes au problème à régler ainsi que la ou les catégories prédominantes.

Avec cette précieuse information en main vous pourrez amorcer l’étape suivante et vous dirigez vers la résolution du problème car vous saurez, dorénavant, sur quoi travailler afin de solutionner le tout.

La prochaine fois que vous ferez face à une problème sans trop savoir comment le corriger et par où commencer vous pourrez dire à votre équipe:

«On se fait un Ishikawa?»

 

Publier un commentaire