mercredi 2 septembre 2009

Comment terminer un MBA lorsque l'on a un emploi et quatre enfants. (2)

MBA Books

Ce billet constitue la deuxième partie de ce billet portant sur mon propre plan de match afin de réussir un MBA. Vous y retrouverez mes différentes stratégies afin de terminer ce programme d'étude avec emploi à temps plein, quatre enfants et un poisson.

4- Mon meilleur ami est Vilfredo Pareto.

Le temps étant une ressource limitée, il est crucial de l'utiliser adéquatement. Le défi est de taille car, comme je l'expliquais, le but n'est pas de seulement obtenir un MBA mais de terminer avec une moyenne d'au moins A-. Par contre, comment concilier l'ensemble de mes obligations tout en rencontrant les objectifs que je me suis fixés.

Dans une telle situation, votre meilleur allié est sans conteste Vilfredo Pareto. Vous connaissez fort probablement la Loi de Pareto qui stipule que:

«environ 80 % des effets est le produit de 20 % des causes.»

J'ai donc tenté d'appliquer ce principe tout au long du MBA. La Loi de Pareto stipule que 20% du temps investi générera 80% du résultat. Est-ce vraiment nécessaire de mettre trois heures d'études supplémentaires sachant que ces trois heures risque de ne générer qu'une augmentation de performance de 1% sur la note finale?

Ces trois heures pourrait-elles être utilisées à d'autres fins plus productives?

Ce type de questionnement permet de s'assurer que l'énergie utilisée le soit à des activités à valeur ajoutée qui ont un réel impact sur l'objectif visé. Tout est une question de choix. Pour ma part, en gérant judicieusement la courbe de rendement, je crois pouvoir réaliser plus de projets à un niveau de résultat qui réponde aux objectifs que je me suis fixés, plutôt que de ne faire qu'un ou deux projets à des niveaux de performance supérieurs.

La grande question est de se demander si le rendement est supérieur ou s'il est «significativement supérieur»? Plus clairement nous pourrions tout simplement dire: «est-ce que le jeu en vaut la chandelle?»

5- Les économies d'échelle.

Faire un MBA, gérer un blogue et avoir un emploi de gestionnaire; quel beau programme! Est-il loisible de penser qu'une même activité puisse servir les trois causes? Et si oui, peut-on surmultiplier cet effet de levier?

Dans mon cas je peux vous assurer que j'ai tenté d'exploiter ce filon à son maximum.

Je me souviens d'un après-midi où j'ai écrit un texte qui, moyennant de très légères modifications, put me servir pour mon travail, l'un de mes travaux d'université et qui fut publié sur mon blogue.

Quoi de plus efficace que de pouvoir utiliser, comme sujet de travail ou de présentation orale, des mandats, dossiers, projets dont j'ai la responsabilité dans mon emploi régulier?  La charge de travail supplémentaire est minime puisque de toute façon ce travail était à faire. Au surplus, j'ai pu profiter de l'expertise de plusieurs collègues de classe puisque les travaux se font majoritairement en équipe.

Plus je réalisais des économies d'échelle, plus je gagnais en efficacité et plus j'étais à même de réaliser plusieurs projets à la fois.

6- Le «Team management»

Finalement, le plus grand défi, selon moi, fut très certainement la gestion de notre équipe de travail. Il faut savoir que, dans mon cas, les équipe de travail furent imposées, du moins, pour la première année.

Nous avons dû apprendre à travailler avec des inconnus, qui ont aussi leur propre vie (emplois, enfants et le reste). Nous avons eus à concilier nos horaires, nos attentes, nos personnalités différentes ainsi qu'à établir des modes de fonctionnement, de communication, etc.

Il y a eu des moments heureux, joyeux, tristes, déchirants, conflictuels.

Il y eu de nouveaux et précieux amis. Il y eut aussi des déceptions et probablement des gens qui resteront amers car les «fins de contrats» et «la signature de joueurs autonomes» fut le lot de plusieurs équipes, dont la nôtre.

Mais, en fin de compte, ce «team management» est assurément l'un des apprentissages le plus précieux et le plus important du MBA. Une gestion d'équipe réussie est aussi l'une des clés du succès. En douter ou en minimiser l'importance, serait, à mon sens, une erreur coûteuse.

J'espère que mon témoignage vous sera utile. Que ce soit parce que vous êtes présentement étudiant, que vous songez à débuter un programme d'étude ou tout simplement parce que vous gérez plusieurs projets à la fois, il est possible qu'un des éléments de mon plan de match puisse s'appliquer à votre situation.

Si je suis à même d'aider, d'inspirer, ne serait-ce qu'une seule personne, j'aurai atteint mon objectif.

En terminant, si vous avez des questions concernant les programmes de MBA, n'hésitez pas à communiquer avec moi, il me fera plaisir de répondre à vos interrogations.

Publier un commentaire