lundi 23 novembre 2009

Le Team Building livre-t-il ses promesses?

Team Building

Le 14 novembre dernier, je publiais un billet où je présentais un article ridiculisant vertement les nouvelles tendances en coaching d’entreprise ou si vous préférez, ce que nous appelons en Amérique, le « Team Building ».

L’auteur ironisait sur le fait que les dernières tendances en matière de Team Building frisent le ridicule (Légos, slam, poker, héros, etc.). Afin d’illustrer son propos, il cite, à titre d’exemple, les activités se retrouvant sous ce lien..

En résumé, disons simplement que c’est de plus en plus tiré par les cheveux.

En réaction à ce texte, Sylvaine, me laisse un commentaire qui positionne bien, à mon sens, les questions que les gestionnaires doivent se poser concernant la pertinence des activités de Team Building :

« Quelques réflexions sur l'article concernant les nouvelles tendances du coaching et en particulier du coaching d'équipe puisque c'est de lui dont il s'agit.


En tant que coach, je suis assez perplexe devant le développement de toutes ces techniques métaphoriques. En soi, proposer à une personne de sortir de son rôle et en enfiler un autre, que ce soit joueur de légos, marin, slammeur etc. pourquoi pas, car ces types d'exercices sont un bon moyen d'amener une personne à envisager une situation sous d'autres angles et dépasser des convictions parfois limitantes, par exemple. N'est-il pas alors essentiel que la personne en question adhère à l'exercice proposé, se prête volontiers au jeu, ou bien même en soit l'initiateur?


Du coup, j'ai plus de mal à voir comment des techniques métaphoriques peuvent être généralisées à toute une équipe, à un groupe dans lequel il y a de très fortes chances de croiser une personne au moins qui se contrefout des Légos, qui n'a pas envie de mettre les pieds sur un bateau etc.

En dehors du blabla commercial, je suis curieuse de savoir ce que les psychologues et psychothérapeutes qui participent au développement de ces techniques (voir celle des Légos, par exemple) ont à dire là-dessus... »

Pour ma part, dans l’évaluation de la pertinence des activités de Team Building il est essentiel de prendre en considération les éléments suivants :

  • Le niveau de maturité et d’âge de l’équipe;
  • Les intérêts de la firme/consultant offrant l’activité;
  • Les intérêts des gestionnaires;
  • Les objectifs réels visés.

Ma position sur les activités de Team Building se rapproche beaucoup de celle que j’ai développée concernant les motivateurs.

Les firmes où les consultants offrant ces services vous diront que grâce à cette activité le stress diminuera, la synergie d’équipe augmentera, les gens auront du plaisir, l’enthousiasme sera à la hausse, les contacts entre les membres du groupe seront améliorés, les relations interpersonnelles favorisées, etc.

D’accord.

Quelqu’un à des données là-dessus? Les gestionnaires ayant eu recours à ces activités ont-ils élaboré des objectifs quantifiables et mesurables quant à ces éléments? Ces données furent-elles mesurées avant, pendant et après l’activité? Sur quelle période?

Du côté des gestionnaires, plusieurs utilisent les conférenciers et les activités de Team Building pour être dans l’action, avoir des réalisations, créer un « buzz », car, dans le monde de la gestion, de telles activités sont bien vues.

Habituellement tout se passe lors de rencontres entre gestionnaires. L’esprit d’équipe est au plus bas, on demande à ses collègues comment ils ont surmonté cette épreuve. On raconte que l’on a réalisé une activité de Team Building, que les employés ont adoré, que ce fut une très très belle journée. On remet les cartes professionnelles de la firme/consultant et c’est reparti.

Et tout cela est vrai. Il est vrai de dire que ces activités sont plaisantes et stimulantes. Il est vrai de dire que se sont de très belles journées. Il est vrai de dire que, globalement, les employés apprécient.

Mais…

Est-ce que les bienfaits, pour lesquelles ces activités sont vendues et achetés se matérialisent sur le long terme? Impossible à savoir puisque dans les faits une très grande majorité de gestionnaires ne se posent pas ces questions.

Pour la majorité, ils vous diront : ce fut une belle journée, nous pouvons dire que nous avons agi afin de bonifier la synergie d’équipe ainsi que le climat, fin du dossier.

D’ailleurs, entre vous et moi, la meilleure activité de Team Building n’est-elle pas les défis quotidiens auxquels votre équipe est confrontée? Quoi de plus « vrai » que vos enjeux d’affaires?

Par contre, j’y vois une valeur ajoutée intéressante lors de fusions, de création de nouvelles équipes ou lors de changements importants au sein d’une équipe. Le Team Building, avec l’objectif de se connaître rapidement, est, à mon sens, l’utilisation la plus judicieuse de ce concept.

Pour me convaincre complètement sur les autres éléments il faudrait :

  • Identifier un élément à améliorer;
  • Créer un indice de mesure et mesurer avant l’activité;
  • Réaliser l’activité;
  • Faire des mesures post activité pour en mesurer l’effet dans le temps;
  • Réaliser une analyse financière pour vérifier si le rendement financier de l’activité est suffisant.

Sans ces éléments, dites-moi que vous avez organisé une activité pour récompenser/reconnaître les employés, mais ne me parlez pas de Team Building.

Source de l'image: PaDumBumPsh

Publier un commentaire