lundi 3 novembre 2008

Les déneigeurs font augmenter à eux seul l’inflation au Canada.

déneigeur Je ne vais probablement pas faire pleurer grand monde avec mes problèmes de banlieusard bourgeois mais je vais quand même utiliser ce billet afin de faire une crise de chaise haute toute thérapeutique contre……les déneigeurs!

Le blogue des dessins Drummond présente un bon résumé de la situation qui prévaut actuellement sur le marché si ce n’est que dans mon cas les augmentations de tarifs sont beaucoup plus importantes. Une fourchette variant entre 40% et 67% serait plus juste.

Mais si ce n’était que cela…..

La saison qui s’échelonnait auparavant du 1er novembre au 30 avril est modifiée pour devenir du 15 novembre au 15 avril! C’est vrai qu’avec le réchauffement de la planète on a perdu facilement un mois d’hiver depuis l’an passé. Si je tiens compte de cette réduction du nombre de jour couvert par le contrat l’augmentation frise 100%!!

Mais ce n’est pas tout…..

Certains déneigeurs, pas tous heureusement, ajoutent une clause dans les contrats afin de faire payer un supplément dans l’éventualité où il tomberait plus de 250 cm de neige durant la période du contrat. Par contre, nul trace d’une clause inverse qui me ferait bénéficier d’un crédit s’il tombe moins de 175 cm??!!

Je sais bien que pour les déneigeurs l’hiver 2007-2008 a été désastreux, faisant sortir la machinerie pratiquement à tous les jours et ce, jumelé à l’augmentation du prix de l’essence.

C’est vrai.

Par contre, pour un hiver comme celui-là, combien d’hivers où mes amis me taquinaient parce qu’il ne neigeait pas suffisamment et que je payais pour rien. Pour me défendre, je mentionnais au passage que moi je payais pour avoir la tranquillité d’esprit…NA!…mais là 100% d’augmentation, quand même!

C’est sans compter qu’il se sont tous parlés ces bougres de déneigeurs, faudrait bien que le bureau de la concurrence y jette un œil….

Étant patron et faisant partie du milieu des affaires, je suis assez favorable au libre-marché mais, à l’évidence, dans ce cas-ci les règles les plus élémentaires de concurrence ne semblent pas fonctionner…il s’agit d’un véritable petit oligopole ce qui crée une situation de marché imparfait.

Sous des prétextes tout à fait légitimes, on fait avaler aux consommateurs des augmentations abusives en espérant que la demande pour les déneigeurs soit inélastique.

Ce doit être le cas si je me fie aux nombres de poteaux de déneigeurs qui poussent ces jour-ci dans mon quartier.

Mais comme dans tout bon système économique il y a un point de non-retour et je me suis laissé dire que les vendeurs de souffleuses font des affaires d’or par les temps qui courent. Il y en a même un qui a écrit dans le journal local pour remercier les déneigeurs de leurs excès! Semble-t-il qu’il pourra s’offrir un gros cadeau de noël!

Sur ce, bon hiver!

Publier un commentaire