lundi 17 novembre 2008

Le prisme du discours

prisme Certains billets naissent à la suite d’un déclencheur tout à fait inattendu. Pour ce billet-ci, il est le fruit d’une conjonction d’événements. En voici la recette: Vous prenez tout d’abord trois jours de cours à l’université, vous ajoutez un débat dans un cours de stratégie sur les différents prismes stratégiques et finalement vous faites mijoter tout doucement en lisant ce billet de Nicolas Racine.

Fort probablement que pris isolément, aucun de ces éléments ne m’aurait inspiré, mais mis en conjonction il en est tout autrement.

Tout d’abord, soyons franc, le billet de mon collègue Nicolas m’a vraiment fait rire. Il a tellement raison quand il dit que:

«Ce qui frappe le néophyte, ce sont les expressions étranges qui pullulent dans le monde du management.»

C’est tout à fait vrai de dire que dans le monde de la gestion, il existe un jargon, des modes et des codes. Il est aussi vrai d’affirmer, que, comme partout ailleurs, ces codes sont quelques fois franchement ridicules, mal utilisés ou encore surutilisés. Je m’inclus dans le club. Mea culpea.

Dans le feu de l’action on ne s’en rend pas trop compte. Mais quand on prend le temps de s’y arrêter, on pouffe de rire.

Par contre, ce jargon a aussi son importance, une importance capitale même.

Ce qui m’amène à vous parler du prisme du discours. Les citations qui suivent proviennent de ce livre aux pages 46 à 50.

«Le prisme du discours considère la stratégie en termes de langage, une ressource utilisée par les managers non seulement pour communiquer, expliquer et déployer la stratégie mais également pour accroître leur influence, leur pouvoir et leur légitimité en tant que stratège».

«En d’autres termes, les managers s’appuient sur les concepts stratégiques et sur leur logique apparente pour convaincre leurs collaborateurs, leurs collègues ou leurs supérieurs.»

«Le discours fait alors partie intégrante de la culture,: implicite, difficile à expliciter, autoalimenté, difficile à contester où à réformer, il influe très fortement sur les comportements»

C’est donc tout à fait normal qu’un certain discours émerge de la culture managériale. Ce jargon commun permet de créer une légitimité, une appartenance et une crédibilité au sein du groupe.

Même si un gestionnaire à d’excellentes idées/tactiques/stratégies. S’il est incapable de les communiquer adéquatement et selon les codes culturels de son auditoire, jamais il n’obtiendra la légitimité requise afin d’être en mesure de les mettre en application.

Dans le livre, le prisme du discours réfère à la communication de la stratégie d’entreprise mais je crois que ce concept peut être largement élargie. L’importance de développer un langage commun est primordial afin de communiquer efficacement mais aussi pour développer une culture d’entreprise forte.

Les auteurs du livre mentionnent que les gestionnaires consacrent 75% de leur temps à communiquer, à collecter de l’information ou à persuader leurs interlocuteurs du bien-fondé d’une décision. Quelle preuve indéniable de l’importance de la communication pour un manager.

Posséder le discours stratégique permet aussi de «faire sens», d’amener les collègues et les membres de l’équipe à aligner les stratégies sur les valeurs, la mission et la vision de l’organisation permettant une compréhension claire des raisons motivants l’utilisation d’une stratégie donnée.

Cette compréhension claire devient ainsi le terreau fertile à une mobilisation forte des membres de l’équipe envers les objectifs visées par l’organisation.

En conclusion, il est tout à fait vrai de dire que le jargon/discours utilisé en management est à certains égards hilarant. Mais plus fondamentalement, il est aussi nécessaire puisqu’il contribue à promouvoir le pouvoir, l’identité et la légitimité du manager.

De toute façon, quoi de mieux que de s’amuser en travaillant! ;)

Pour discussion: Le prisme du discours est un concept contesté en stratégie. Il s’ajoute aux prismes de la méthode, de l’expérience et de la complexité. Bien qu’il soit peu contestable que la communication soit importante dans le domaine de la gestion croyez-vous que le prisme du discours soit pertinent en tant que définition même de la stratégie?

Publier un commentaire