jeudi 13 novembre 2008

Votre organisation est-elle un leader vert?

recyclage Cette semaine j’ai eu l’occasion d’assister à une conférence diffusée par Steven Guilbeault portant sur l’environnement et le développement durable.

Je dois l’avouer, j’ai été très impressionné par M. Guilbeault. J’ai apprécié son calme, sa maturité et son sens de la responsabilisation collective. Je dois m’en confesser, je m’attendais à un discours plus revendicateur, plus engagé, plus, comment dire…….accusateur. Je me suis royalement trompé, et c’est tant mieux! À force de voir des clips rapides aux bulletins de nouvelles on se forge, consciemment ou non une opinion sur certaines personnalités publiques, fondée sur quoi en fait? Une connaissance, ma foi, fort superficielle. L’expérience de cette semaine me l’a vivement rappelé.

Pour moi, M. Guilbeault, ancien de GreenPeace, défendait à n’en pas douter, une cause noble, mais de la mauvaise façon. J’ai associé M. Guilbeault à certaines actions de Greenpeace que je désapprouvaient à l’époque. Il a tout simplement été victime d’un très mauvais effet de halo généré par mon inconscient. Heureusement, ce que j’ai vu cette semaine est tout autre.

L’assistance étant composé majoritairement de gens issus du milieu  des affaires le ton utilisé par le conférencier était parfaitement adapté à l’auditoire. Posé et calme, M. Guilbeault à commencé par nous présenter certaines définitions et certains faits relativement au développement durable, au réchauffement de la planète et à l’efficacité énergétique. Les faits sont pratiquement incontestables. Il y a présentement, un réchauffement de la planète, c’est indéniable. La seule zone où nos pouvons poursuivre le débat c’est sur l’amplitude et la vitesse à laquelle ce réchauffement s’opère.

Par des chiffres, des faits, M. Guilbeault nous a démontré l’importance d’agir mais ce que j’ai le plus apprécié c’est qu’il nous laisse écrire nous-même la conclusion. Pas d’accusation, pas de discours politisé, revanchard, propagandiste. La vérité toute nue, toute simple. Si collectivement, la planète décide d’agir, voici ce qui est possible de faire et les résultats que nous pouvons espérer, si la planète décide de ne pas agir, voici les conséquences possibles en fonction de la vitesse à laquelle le réchauffement s’opérera, point barre.

Je crois que la façon de porter le message est la bonne. Bravo!

Maintenant la partie Gestion/Affaires/Management…..

Un des éléments qui me fait croire que nous sommes très près d’un revirement de situation c’est que d’un point de vue strictement commercial il est présentement très payant de se soucier de développement durable et d’environnement. Ce n’est peut-être pas pour les bonnes raisons me direz-vous mais si cela permet de diminuer nos émanations de CO2…pourquoi pas?

Les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés et conscientisés sur ces questions. Ils recherchent des entreprises socialement responsables, il y donc là une tendance qu’il ne faut pas sous-estimer.

De plus, les initiatives prisent par les entreprises afin de diminuer les déchets, d’augmenter l’efficacité énergétique ou autres sont rentables sur le moyen/long terme. Donc, en vous souciant de ces questions vous gagnez en notoriété, vous faites figure de leader en plus de créer de la valeur pour votre organisation.

Qu’attendez-vous?

Pour ma part, nous recyclons, nous n’utilisons que des verres à café recyclable ou préférablement des tasses. Lorsque nous utilisons les services d’un traiteur nous évitons la vaisselle jetable ainsi que tout ce qui contient du styromousse.  Lors de nos déplacements nous encourageons le covoiturage. Tous les produits de nettoyage sont biologiques. Le prochain projet: Le compostage.

Comme gestionnaire, en tant que représentant de citoyens corporatifs nous avons une responsabilité quant au progrès de notre société à prendre le virage vert.

Bien évidemment, tout n’est pas parfait. Même si nous avons posé plusieurs gestes dans le bon sens, bien des choses restent à faire. Il ne faut pas renoncer et poursuivre dans cette voie.

Si vous avez d’autres idées, ne vous gênez à me les soumettre, nous pourrons nous les partager.

Si vous voulez faire plus mais ne savez pas par où commencer, je vous laisse deux adresses internet qui vous serons utiles:

- Équiterre;

- Agence de l’efficacité énergétique du Québec;

 

Publier un commentaire