vendredi 13 mars 2009

Ressources humaines: Qu’est-ce qui sera «IN» en 2009?

in-out

Aussi loin que je puisse me souvenir j’ai toujours trouvé très amusant ces articles où on nous présente une liste des choses qui sont supposément «IN» et «OUT». Articles boule de cristal ou encore carrément lobbying en faveur d’une industrie ou d’un produit.

Dans le même ordre d’idée pensons à ces compagnies de peinture qui déterminent arbitrairement, année après année les couleurs à la mode.

Par contre, force est de constater que ces articles sont, non seulement populaires mais aussi qu’ils réussissent à influencer les comportements.

Quelle ne fut pas ma surprise de tomber sur un article présentant les «IN» et les »OUT» pour 2009 dans le domaine des ressources humaines. Il n’y a pas à dire, cette tendance touche même ma propre discipline.

Par contre, faisons un peu différent. Je veux bien vous présenter ce qui supposément sera «IN» et «OUT» en 2009 mais conservons tout de même notre esprit critique. Je vais donc commenter le tout et vous ferez de même via les commentaires.

C’est un deal?

Allons-y donc….

Les IN.

La démocratisation du web 2.0

Démocratisation, je ne sais pas. Popularité accrue, assurément. Ce qui sera intéressant d’observer c’est de voir de quelle façon évoluera l’utilisation des réseaux sociaux, dans le cadre de la dotation par exemple. La première réaction de certains recruteurs fut de vérifier la présence sur Facebook des candidats afin de les connaître, disons, sous un autre jour….

Évidemment, ce premier niveau d’utilisation n’est qu’un premier balbutiement timide. Comment nos processus RH peuvent-ils tirer profit de la montée du web 2.0? Les candidats désirent-ils que ces réseaux sociaux puissent être liés au marché de l’emploi ou préfèrent-ils qu’ils y soient imperméables? Il faut aussi tenir compte du type de réseau. LinkedIn ne peut en aucun cas être comparé à Facebook. Le premier est résolument tourné vers la gestion de son réseau professionnel et le développement de la carrière. À l’opposé, Facebook  est plus en lien avec la vie personnelle et sociale. En ce sens, l’utilisation de Facebook a des fins de recrutement est-il éthique?

De beaux débats en perspective.

Le branding d’employé

Concept très intéressant. Dans un univers aussi individualiste quoi de plus naturel que le branding de sa propre personne! Le Moi Inc. version département de marketing. Je trouve important que les personnes se préoccupent de leurs compétences, de leur employabilité, de la valeur qu’ils procurent aux organisations. Par contre, il ne faut pas tomber non plus dans le marketing à outrance au point où l’emballage devient plus important que la substance. C’est un pas qu’il serait dommage de franchir mais le piège est bel et bien là et prêt à se refermer.

La redéfinition de la main-d’œuvre

Le marché de l’emploi est de plus en plus segmenté et hétéroclite. Terminée l’époque où ce marché était majoritairement composé de travailleurs à temps plein. Par contre, est-ce vraiment une tendance 2009? J’opterais plutôt pour 2003.

La conscience sociale

Parfaitement d’accord avec celle-là. Avec le nombre effarant de scandales financiers, de bonus records, de pratiques comptables douteuses, etc. c’est un simple retour naturel du balancier dans la “zone éthique et conscience sociale”. Terminé les externalités négatives.

Les mesures comme outils stratégiques

Ne s’améliore que ce que se mesure. Après les données financières traditionnelles il importe de se tourner vers de nouveaux indicateurs bien ancrés dans la stratégie d’entreprise.

Pensez autrement

La création d’un avantage concurrentiel durable passe par l’innovation qui vous amène vers l’océan bleu décrit par Kim et Mauborgne. “Think out of the box” disent les anglophones. Je vote aussi pour ça dans les IN de 2010!

Yes you can.

C’est la récession et bien souvent le département des ressources humaines s’évertue à…..gérer les mises-à-pied. Pouvez-vous démontrer votre utilité en abordant la question autrement? Il semblerait que se sera un IN pour 2009. Pour ma part j’ai plus l’impression qu’il s’agit d’un rêve bien théorique. Bien sûr je lis beaucoup d’articles proposant d’utiliser ces temps difficiles pour former les talents, recruter et faire du mentorat. Par contre, la réalité semble bien différente. Simplement à consulter les nouvelles économiques pour s’en convaincre. Donc un IN bien……théorique.

Pour les OUT, je vous invite à lire mon billet du début de la semaine prochaine.

Publier un commentaire