mercredi 28 janvier 2009

Le feedback version fast-food.

feedb

Nous vivons à une époque fascinante. Ne trouvez-vous pas?

Prenons par exemple la technologie. Les nouvelles avancées technologiques nous permettent d’obtenir non seulement une quantité phénoménale d’informations mais en plus, de façon instantanée.

Les ordinateurs, les téléphones intelligents, les messages textes, les courriels, etc….toutes ces technologies augmentent notre capacité à communiquer et nous immergent dans l’univers de l’instantanéité.

On désire un prêt, on fait la demande en ligne, on pèse sur le piton et on attend la réponse dès l’écran suivant.

On envoie un message texte….voyons pas de réponse après deux minutes…que se passe-t-il??

Il n’y a plus de temps, plus d’espace…tout va très vite, trop vite dirons certains.

Jusque là je ne vous apprend rien, mais saviez-vous que cette instantanéité avait aussi atteint le domaine du feedback, ou de la rétroaction si vous préférez.

C’est que ce j’ai appris lorsque l’on m’a fait part de l’existence du site Rypple.

Le service offert par Rypple vous permet de vous constituer une liste de personnes que vous estimez et de qui vous désirez obtenir du feedback. Il peut s’agir de collègues, de mentors, de patrons….

Puis, via le site, vous pouvez formuler une question afin que les membres de votre réseau y répondent de façon qualitative ou encore évaluent votre rendement sur une échelle de notation.

Les commentaires envoyés le sont anonymement.

J’avoue être très mitigé concernant ce service.

Je n’en ai pas contre le principe du feedback, bien au contraire. L’objectif d’obtenir une rétroaction de qualité afin de développer ses compétences et de s’améliorer de façon continue est une excellente pratique. Avoir l’humilité de recevoir ce feedback et de l’utiliser constructivement, avec maturité est une qualité recherchée.

Mais le médium…..honnêtement, je ne ne sais pas trop, je suis mitigé.

Cet élément d’instantanéité dans le feedback est-il si nécessaire?

Le feedback, oui, mais le feedback pour tout et tout le temps?Dans un article sur le sujet on parle de recherche anxieuse de l’approbation….il est effectivement facile de devenir complètement accro au feedback au point de rechercher constamment l’approbation d’autrui pour des questions plutôt triviales.

Et puis, l’aspect anonyme du feedback m’achale. Ce n’est pas un sondage de satisfaction de la clientèle..il s’agit de feedback! Formuler un feedback face-à-face et le formuler anonymement derrière un clavier, ce n’est pas du tout la même chose.

La technologie à plusieurs bons cotés mais elle a l’inconvénient de procurer une belle muraille permettant à certains de faire des choses qu’il n’oseraient jamais faire sans celle-ci.

Nous sommes à une époque où il est de plus en plus fréquent de mettre fin à une relation de couple…….par courriel.

Alors pourquoi s’étonner de la montée en popularité d’un service comme Rypple.

Et vous, qu’en pensez-vous?

Publier un commentaire